Retour à la page d'accueil
Google
 
Web www.carkoo.com
 

 
   
 
 

L'activité des fourrières est réglementée aussi, ne vous sentez pas obligée de tout accepter, vous avez des recours.

 
 
Seuls les stationnements dangereux justifient la mise en fourrière.
Le stationnement gênant sur un bateau, un passage piétons, dans un couloir de bus, un emplacement de livraison, un site protégé ou classé, une station de taxis peuvent entraîner la mise en fourrière immédiate d'un véhicule. De même, un stationnement de plus de sept jours consécutifs au même endroit sur la voie publique (et plus de 24 heures à Paris)
   
 
On peut s'opposer à l'enlèvement si deux roues seulement de la voiture ont quitté le sol.
Vous ne pouvez reprendre votre voiture que si l'engin de remorquage n'est pas encore arrivé, ou après paiement des frais d'opération préalables à la mise en fourrière (soit 100 francs), s'il est déjà sur place. A l'inverse, si les opérations d'enlèvement ont déjà commencé (deux roues au moins ont quitté le sol ou la voiture a été déplacée par les forces de police), vous pourrez faire cesser l'opération en réglant immédiatement les frais de mise en fourrière (600 francs)
   
       
 
Vous avez trois jours pour récupérer votre véhicule.
Mais plus vite vous agirez, mieux cela vaudra !
En effet, si vous ne réclamez pas votre voiture dans les 3 jours, la fourrière la fait expertiser et classer dans trois catégories. Puis elle vous adresse une lettre recommandée vous invitant à remettre votre carte grise et à récupérer votre auto dans les 45 jours si elle est en bon état (catégorie 1) ; dans les 45 jours après que vous ayez fait procéder, le cas échéant, aux réparations nécessaires (catégorie 2) ; dans les 10 jours si elle hors d'état de circuler (catégorie 3) Si vous laissez passer ces délais, la voiture sera remise aux Domaines pour être vendue aux enchères (catégorie 1et 2) ou détruite (catégorie 3).
   
       
 
Vous pouvez être indemnisé pour les dommages causés au véhicule.
Demandez la fiche descriptive obligatoirement établie lors de l'enlèvement et vérifiez l'état du véhicule avant de le reprendre. Si il a subi des dégâts, demandez au fonctionnaire de service un imprimé de réclamation que vous remplirez immédiatement, de façon la plus précise possible. On vous remettra un exemplaire, à adresser au service contentieux de la Préfecture du département.
   
       
 
On peut contester la mise en fourrière auprès du procureur de la République.
Si vous estimez la mesure abusive. Vous pouvez aussi récupérer votre voiture, puis contester l'infraction devant le tribunal de police. S'il vous donne raison, vous serez alors remboursée des frais d'enlèvement et de garde.
   
 
 
plus d'articles

Vos papiers s'il vous plaît !
Votre voiture est-elle devenue une cabine téléphonique ?
Vous heurtez en voiture un animal sauvage
Vous heutez une voiture avec votre chariot
Comment se débarrasser d'une voiture hors d'usage ?
Vitesse : le gendarme fait foi
Contestez votre PV
Fourrière : faites respecter vos droits

   

 




  
  

Votre prochaine voiture sera ?

un véhicule neuf
une occasion
pas d'idée
Résultats
 

PublicitéPartenariatFournisseurAccès PRO
Copyright © CARKOO 2006 . Droits réservés
recevoir la newsletterfaire découvrir le sitelivre d'orCARKOO dans vos favorisnous contacter